Accueil Les autorités mauritaniennes sévissent encore contre la direction d’IRA-Mauritanie (Communiqué de presse)   -    Les autorités mauritaniennes versent dans la provocation et la violence gratuite   -    Conférence du président d’IRA-MAURITANIE, BIRAM DAH ABEID à Paris.   -    « Il n’y a pas d’effervescence islamiste en Mauritanie »   -    Gambie : Yahya Jammeh reste sourd aux pressions internationales   -   
Recherche
Discours du Président Biram Dah Abeid à l’occasion de son retour en Mauritanie

IRA-Mauritanie - Chers militants

Chères militantes

Chers IRAouis et IRAouies. Valeureuses masses Hratin, noble peuple mauritanien avec tes origines, tes langues, tes catégories diverses et variées, Je m’adresse à vous au bout de cette tournée qui me mena aux Amériques, en Afrique et en Europe.

Cette tournée qui fut l’occasion de consolider la lutte pour les droits des opprimés et vulgariser leur cause vient de s’achever. C’est pour moi l’occasion de me féliciter et de vous féliciter pour la réussite sur toute la ligne de cette tournée dont les fruits sont d’ores et déjà palpables sur le terrain.

Chers militants

Chères militantes

Les valeurs pacifiques et morales qui ont toujours sous-tendu notre combat nous dictent de continuer à réclamer nos droits et à défendre les plus démunis. Nous avons, pour arriver à ce but, alterné les séjours en prison, les actions sur le terrain et les tournées à l’étranger. Les tournées à l’étranger ont toujours été dans le but de mobiliser l’opinion internationale autour de nos nobles et légitimes causes. Jamais pour provoquer de quelconques heurts ou confrontations.

Aujourd’hui, je reviens de la petite scène que constitue l’international vers le grand théâtre des opérations que représente le terrain du combat et de la lutte en Mauritanie. Je reviens parmi les miens, pour épauler les miens et les accompagner sur le chemin de l’émancipation et de la liberté pour tous les Mauritaniens.

Chers militants

Chères militantes

Avec la franchise à laquelle je vous ai habitués, je le dis avec conviction, je renouvelle la main tendue à mes amis et frères pour un pardon mutuel et la ferme résolution de conjuguer nos efforts pour barrer la route aux petites manœuvres de division orchestrées par les services de renseignements des Autorités actuelles du pays. Avec une très mauvaise mise en scène, ces services essayent de faire croire à certains de mes compatriotes et frères en religion que je leur voulais du mal.

Mes frères et mes sœurs,

Je profite de cette occasion pour réfuter toutes les allégations mensongères qui visent à entacher la réputation de notre organisation et celle de ses dirigeants en leur attribuant l’inconcevable projet de diviser le pays ou de lui nuire par une supposée intelligence avec des puissances étrangères. De telles basses manœuvres ne trompent plus personne et manquent cruellement d’originalité. De nombreux autres opposants, gens de gauche, nationalistes arabes, islamistes…, en furent la cible avant nous.

Mes chers compatriotes

Les services de Sécurité (qui s’occupent de tout sauf de votre sécurité) cherchent, désespérément, à présenter IRA comme étant l’ennemie de l’Islam, des Uléma et de leur érudition. Or tel est loin d’être le cas. Nous avons, à maintes reprises, exprimé notre position à ce propos. J’avais moi-même, du fond de ma cellule de prison, exprimé mon attachement au Livre et à la Sunna et engagé nos militants et sympathisants à faire de même.

Par ailleurs, il est de notoriété publique que les ressortissants de la communauté Hratin sont, parmi les Mauritaniens, les plus assidus aux cercles des Uléma, les plus assoiffés de connaissances et de théologie. Qu’Allah nous préserve de toute tentation d’inscrire notre combat dans une voie en contradiction avec l’Islam ou avec les vrais Uléma musulmans. Notre combat a pour cible de simples personnes, des personnes qui se prétendent musulmanes ou alem tout en salissant l’Islam en lui attribuant la paternité de la pérennisation ou de la justification de l’oppression et de l’injustice.

Quant aux critiques que nous émettons de temps à autre contre certaines Fatawa, elles n’ont comme but que celui d’attirer l’attention sur certaines injustices et pour alerter les Ulema. Les préjugés et diffamations contre les Hratin et les Maalmin (Forgerons) ont pour unique origine des interprétations erronées et mal intentionnées de la Religion. C’est au nom de ces mêmes interprétations obscurantistes que les droits de ces communautés et leur honneur sont bafoués.

Les critiques émises par IRA sont dans cette droite ligne de combat contre l’injustice conformément à l’esprit et à la lettre de l’Islam. Nous en profitons d’ailleurs pour appeler les Ulema à procéder à un toilettage en profondeur du rite Malikite pour le débarrasser des scories de l’obscurantisme et de l’injustice.

Nous avons, à IRA, salué avec enthousiasme les courageuses et lumineuses Fatawa de notre frère Cheikh Ahmedou Habib Allah et de l’érudit Cheikh Ahmed Jiddou Ould Ahmed Bahi et nous engageons les autres Ulema, de toutes ethnies, à suivre leur exemple et à produire des Fatawa qui ôtent à l’abomination de l’esclavage tout vernis de légalité ou d’une quelconque conformité avec la Chariaa.

Chers Mauritaniens

Les objectifs de ce retour au pays et ses modalités versent tous dans le sens de la consolidation de l’unité nationale, de la paix sociale, de la justice et de l’égalité entre tous les Mauritaniens. Nous n’avons pas de patrie de rechange à la Mauritanie. Nous sommes fiers d’être mauritaniens et nous n’accepterons d’aucune façon de mettre l’intégrité de notre pays en danger. Toutes allégations nous accusant du contraire est pure fabulation et calomnie.

Nous croyons en la Mauritanie unie dans laquelle les Hratin constituent une composante importante au même titre que les Wolof, les Pular, les Soninké, les Bambara, les Arabes et les Berbères. Cette composante n’aspire qu’à recouvrer ses droits, les mêmes que celles des autres. Nous sommes ouverts à toutes et à tous et acceptons conseils et suggestions de toutes les bonnes volontés. Pour en avoir longtemps souffert, nous sommes opposés à toutes formes d’ostracisme et d’exclusion.

Unissons nos efforts pour une Mauritanie prospère où tous les Mauritaniens jouissent de la totalité de leurs droits.

Biram Dah Abeid, Président d’IRA

Rosso le 15 janvier 2017

 



La voix des sans Voix

| Info | Radio | Contacts
Bawosophma
Actualités
Maurinfos
Politique
Economie
Sports
International
Suivez-nous sur
Les réseaux sociaux

Copyright © BAWOSOPHMA 2016-2017
- Tous Droits Reservés -